Un service de navette 100% autonome démarre à Châteauroux

Un service de navette 100% autonome démarre à Châteauroux

Partenaires de la conduite autonome, Keolis et Navya lancent un premier service de navette en autonomie complète au sein d’un centre sportif de Châteauroux. Les déplacements s’effectuent sur un circuit fermé de 1,6 km et sous proche supervision.

L’opérateur de transport Keolis et la startup Navya n’en sont plus à leur premier essai dans le domaine des véhicules autonomes. En septembre 2016, les navettes électriques sans conducteur faisaient leurs débuts à Lyon au sein de l’éco-quartier Confluence.

Opéré par Keolis, un service de transport comparable circule désormais depuis juin à Châteauroux. 100% autonome, la navette évolue dans un périmètre là encore réduit. Il s’agit du Centre National de Tir Sportif (CNTS) de l’agglomération.

Un circuit fermé et en circulation mixte

Le lieu accueille par ailleurs le site d’essai des mobilités autonomes de Keolis. La navette dite de « nouvelle génération » assurera les déplacements des athlètes et visiteurs au sein du centre. Le service de transport sera notamment exploité lors de prochaines compétitions dans l’enceinte.

La navette sans conducteur permettra ainsi aux participants d’effectuer le trajet du parking à l’accueil et aux stands de tir. Comme à Lyon (1350 mètres), le circuit fermé emprunté par le véhicule autonome reste modeste.

Étape décisive vers une offre multimodale

Le parcours est d’une distance d’1,6 kilomètre, précisent Keolis et Navya. Quant à la vitesse, elle ne dépasse pas les 15 km/h. Les partenaires ajoutent cependant que la navette se déplace certes dans un site fermé, mais en circulation mixte.

A noter donc la présence d’un stop et de priorités pour ajouter un peu de difficulté, même si le parcours reste très éloigné d’une expérimentation sur routes ouvertes. Par ailleurs, quelques aménagements ont été nécessaires.

Des « éléments de signalisation visuelle comme des panneaux, et des règles de circulation adaptées ont été établies » détaille le communiqué. Mais pour Keolis et Navya, pas de doute, c’est « une étape décisive dans le développement d’une offre multimodale intégrant les véhicules en autonomie complète de niveau 4 ».

L’opérateur de sécurité à distance dans un centre de supervision

Si la navette n’embarque pas d’opérateur de contrôle, ce dernier ne se trouve pas loin. Une connexion permanente permet la supervision à distance. L’exploitation s’effectue depuis un centre distant « spécifiquement mis en place sur le site ».

Par le biais d’écrans et d’un boitier de commande, le centre de supervision gère ainsi en temps réel le véhicule. Il assure également la surveillance de l’environnement de la navette grâce à un flux vidéo en direct. Sécurité oblige, l’opérateur peut activer à tout moment un bouton d’arrêt d’urgence.

En termes de connectivité, les industriels en charge de l’expérimentation de Châteauroux comptent beaucoup sur des technologies comme la 5G. La prochaine génération mobile doit ainsi « réduire considérablement la durée de latence et de fiabiliser la transmission de données ».

La mise en service de flottes autonomes commerciales n’est pas encore d’actualité néanmoins. Des évolutions restent nécessaires, comme la montée en compétence des entreprises du transport. Keolis appelle aussi à la mutualisation des moyens de supervision.

Cette étape doit « permettre de passer à la gestion d’un à une flotte de véhicules, sur le même puis sur plusieurs sites ». Pour Étienne Hermite, président du directoire de Navya, ces projets sur sites fermés sont bien « la première étape ». Mais « demain », ces véhicules autonomes de niveau 4 pourront envisager de rouler « dans des environnements plus complexes ».

A lire également sur MyData

Les transports d’Île-de-France se préparent à l’IA prédictive

Les transports d’Île-de-France se préparent à l’IA prédictive

Grâce au recueil des données de fréquentation des bus, Île-de-France Mobilités prévoit d’alimenter un module prédictif d’intelligence artificielle. L’information voyageur permettra aux passagers de planifier leurs déplacements en fonction de la fréquentation.

A propos de Christophe Auffray 396 Articles
De formation initiale en marketing Web et en économie, je me suis spécialisé par la suite dans la presse B2B consacrée à l'économie numérique et dispose dans ce secteur de 15 ans d'expérience. Spécialiste de la transformation numérique, de l'innovation et des nouveaux business models des entreprises, j'ai développé des compétences dans les domaines du marketing éditorial, de la stratégie éditoriale, de la production de contenus premium et la gestion de sites d'information et d'équipe dans l'univers des médias en ligne et du marketing des solutions innovantes.