Uber prêt à jeter l’éponge dans la voiture autonome

Uber prêt à jeter l’éponge dans la voiture autonome

Le véhicule autonome n’est plus une priorité pour Uber. La plateforme de services VTC et de livraison cherche à céder Uber ATG à un spécialiste technologique de la voiture autonome, la startup Aurora.

Développer des véhicules autonomes coute cher. Trop cher désormais pour Uber ? L’entreprise américaine dépensait plus de 20 millions de dollars chaque mois pour concevoir ces technologies. Or, la monétisation de services reposant sur de tels véhicules n’est pas encore un horizon proche.

Selon TechCrunch, sa filiale Uber ATG a déjà consacré 457 millions de dollars en R&D cette année (2,5 milliards au total). Quant à ses pertes en 2020, elles atteignaient déjà 303 millions de dollars pour les 9 premiers mois de l’année. Uber souhaite donc faire des économies.

Uber ATG valorisé 7,5 milliards de dollars

Et la vente de son activité voiture autonome constitue une piste très sérieuse. TechCrunch rapporte ainsi qu’Uber mène des discussions actives en 2020 pour réaliser la cession d’Uber ATG. Des constructeurs automobiles ont notamment été sollicités.

Cependant, c’est un spécialiste de la conduite autonome qui s’impose aujourd’hui comme le candidat le plus sérieux à la reprise. La startup Aurora, fondée en 2017, compte déjà dans ses rangs 12% d’anciens salariés d’Uber.

En acquérant Uber ATG, elle mettrait ainsi la main sur des talents supplémentaires. En outre, elle pourrait compter sur un partenaire de choix. Le constructeur auto Toyota a déjà largement investi dans la technologie de son concurrent.

Recentrage d’Uber post-covid et IPO

Implanté à San Francisco, Aurora emploie aujourd’hui 600 salariés. C’est cependant moitié moins que la filiale voiture autonome d’Uber (plus de 1200). Une telle acquisition représenterait donc un véritable changement d’échelle.

Mais Aurora a-t-elle les moyens pour une transaction de cette ampleur ? La startup levait 530 millions de dollars au printemps dernier dans le cadre d’une série B menée par Sequoia. Elle compte aussi sur un « investissement significatif » d’Amazon.

Sa valorisation est depuis de 2,5 milliards de dollars. Celle d’Uber Advanced Technologies Group atteignait toutefois 7,25 milliards de dollars. Mais c’était 18 mois plus tôt, avant notamment la crise sanitaire et un recentrage de ses activités.

« Au cours des 11 derniers mois, Uber a abandonné l’unité de micromobilité partagée Jump, vendu une participation dans sa branche logistique, Uber Freight, en pleine expansion mais toujours non rentable, et racheté Postmates » souligne ainsi TechCrunch.

A lire également sur MyData

Un service de navette 100% autonome démarre à Châteauroux

Un service de navette 100% autonome démarre à Châteauroux

Partenaires de la conduite autonome, Keolis et Navya lancent un premier service de navette en autonomie complète au sein d’un centre sportif de Châteauroux. Les déplacements s’effectuent sur un circuit fermé de 1,6 km et sous proche supervision.

A propos de Christophe Auffray 396 Articles
De formation initiale en marketing Web et en économie, je me suis spécialisé par la suite dans la presse B2B consacrée à l'économie numérique et dispose dans ce secteur de 15 ans d'expérience. Spécialiste de la transformation numérique, de l'innovation et des nouveaux business models des entreprises, j'ai développé des compétences dans les domaines du marketing éditorial, de la stratégie éditoriale, de la production de contenus premium et la gestion de sites d'information et d'équipe dans l'univers des médias en ligne et du marketing des solutions innovantes.