Télétravail prolongé en septembre 2021 chez Google : data du jour

Data du jour : Facebook prolonge le télétravail jusqu’en juillet 2021

Le télétravail s’inscrit dans la durée. Le PDG de Google prend ainsi la décision de prolonger sa pratique jusqu’en septembre 2021 et de tester le travail « hybride ». La semaine combine présentiel et distanciel.

En France, les entreprises et les organisations patronales peinent souvent encore à adhérer au télétravail. Le gouvernement français leur répond et prévoit ainsi des assouplissements à compter du 7 janvier prochain.

Du côté des acteurs technologiques, le recours au télétravail semble plus volontariste. Le PDG de Google, Sundar Pichai, informe d’ailleurs les salariés du groupe sa prolongation jusqu’en septembre 2021.

Semaine « flexible » chez Google avec 3 jours au bureau

La firme de Mountain View n’est cependant pas la seule à inscrire la pratique du télétravail dans le temps. En effet, dès cet été, Facebook annonçait qu’il se prolongerait jusqu’en juillet prochain. En ce qui concerne Apple, la date est celle de juin 2021.

Toutefois, pour ces géants de la Silicon Valley, ces décisions ne se résument pas à de simples prolongations. Il s’agit en effet de faire évoluer plus durablement l’organisation du travail. Sundar Pichai évoque ainsi une semaine de travail « flexible ».

Cette semaine pourrait voir le jour une fois que la crise sanitaire le permettra. Elle consiste donc à concilier présentiel et travail à distance. Une expérimentation en ce sens comprendra 3 jours, au moins, de présence au bureau.

« Nous testons une hypothèse selon laquelle un modèle de travail flexible conduira à une plus grande productivité, collaboration et à plus de bien-être » souligne le PDG de Google dans un courriel obtenu par le New York Times.

Une organisation du travail hybride, à tester

« Aucune entreprise à notre échelle n’a jamais créé un modèle de main-d’œuvre entièrement hybride – bien que quelques-unes commencent à le tester – il sera donc intéressant d’essayer » écrit encore le dirigeant.

Pour des raisons pratiques, tous les employés de l’entreprise ne devraient pas être éligibles à cette semaine flexible. Devraient notamment en être exclus les salariés en contact fréquent avec les clients et les collaborateurs de ses labs et datacenters.

Chez Facebook, le télétravail ne relève pas seulement d’un fonctionnement hybride. Pour son PDG, Mark Zuckerberg, ce sont vraisemblablement 50% des 48.000 collaborateurs du réseau social qui seront en télétravail d’ici 5 à 10 ans, y compris à temps plein.

« Nous allons être l’entreprise la plus avant-gardiste en matière de travail à distance à notre échelle » s’enthousiasmait le dirigeant lors du premier confinement. L’expérience des derniers mois pourrait encourager à quelques ajustements.

« Mais nous allons le faire de manière mesurée, réfléchie et responsable, et par étapes dans le temps (…) Parce qu’il s’agit fondamentalement de changer notre culture et la façon dont nous allons tous travailler à long terme » prenait soin de préciser Zuckerberg.

A lire également sur MyData

Le télétravail ne rend pas les cadres plus heureux

Si seulement 3% des salariés français pratiquent le télétravail, ils sont 11% de cadres à le faire au moins une fois par semaine. Et d’après une étude, « les télétravailleurs ne sont ni plus ni moins satisfaits de leur travail que leurs collègues », mais travaillent plus et sont en moins bonne santé.

A propos de Christophe Auffray 430 Articles
De formation initiale en marketing Web et en économie, je me suis spécialisé par la suite dans la presse B2B consacrée à l'économie numérique et dispose dans ce secteur de 15 ans d'expérience. Spécialiste de la transformation numérique, de l'innovation et des nouveaux business models des entreprises, j'ai développé des compétences dans les domaines du marketing éditorial, de la stratégie éditoriale, de la production de contenus premium et la gestion de sites d'information et d'équipe dans l'univers des médias en ligne et du marketing des solutions innovantes.