Pour le traitement de l’actualité, Microsoft remplace l’humain par l’IA

Microsoft

Le contenu publié sur MSN reposera bientôt plus fortement sur l’automatisation plutôt que la production humaine. Grâce à des algorithmes d’intelligence artificielle, Microsoft compte améliorer la détection de tendances et optimiser les contenus.

Une mauvaise nouvelle pour les journalistes et autres rédacteurs d’articles ? Selon le Seattle Times, Microsoft a décidé de couper dans les effectifs employés pour traiter des contenus pour son service Web MSN.

Pour l’édition de ces articles, la firme de Redmond s’appuie principalement sur des compétences externes. Ce sera moins le cas dans un avenir très proche. Environ 50 prestataires, de différentes agences, ont été informés que leurs services prendraient fin à compter du 30 juin.

Titres, thèmes d’actualité et visuels traités par l’IA

« Comme toutes les entreprises, nous évaluons régulièrement nos activités » commente laconiquement un porte-parole de Microsoft. « Cela peut se traduire par une augmentation des investissements dans certains domaines et, de temps en temps, par un redéploiement dans d’autres. Ces décisions ne sont pas le résultat de la pandémie actuelle » précise-t-il.

C’est au sein de ses sous-traitants que Microsoft coupe. Les employés à temps plein en charge de l’actualité ne sont pas menacés. Interrogés par un quotidien local, des salariés précisent donc que l’éditeur souhaite automatiser un certain nombre de tâches d’édition grâce à l’intelligence artificielle.

Ces usages de l’IA comprennent par exemple l’utilisation d’algorithmes pour identifier les tendances en matière d’actualités parmi les contenus de dizaines de partenaires. La technologie doit aussi contribuer à optimiser le contenu par l’édition des titres ou l’ajout de meilleurs visuels.

« C’est semi-automatisé depuis quelques mois, mais à présent c’est à plein régime » confie au Seattle Times un des prestataires remerciés par le géant de l’édition logicielle. L’automatisation est d’autant plus simple pour Microsoft qu’il ne publie aucun contenu original sur MSN.

Son service d’information repose intégralement sur des partenariats. La firme effectue ainsi avant tout un travail de curation sur les contenus produits. Un tel modèle se prête donc mieux à la mise en place d’un système d’édition automatisé.

A lire également sur MyData

Du Machine Learning pour classifier les bugs logiciels

Microsoft injecte du Machine Learning dans la détection de bugs

Microsoft met la data science au service de ses experts en sécurité. L’éditeur s’est doté d’un système de classification des bugs logiciels basé sur le machine learning. Les données d’entraînement sont toutefois validées par des spécialistes du métier de la sécurité.

A propos de Christophe Auffray 228 Articles
De formation initiale en marketing Web et en économie, je me suis spécialisé par la suite dans la presse B2B consacrée à l'économie numérique et dispose dans ce secteur de 15 ans d'expérience. Spécialiste de la transformation numérique, de l'innovation et des nouveaux business models des entreprises, j'ai développé des compétences dans les domaines du marketing éditorial, de la stratégie éditoriale, de la production de contenus premium et la gestion de sites d'information et d'équipe dans l'univers des médias en ligne et du marketing des solutions innovantes.