L’intelligence artificielle détecte les manquements de la publicité digitale

L’intelligence artificielle détecte les manquements de la publicité digitale

Le régulateur français de la publicité s’est associé à la deep tech Sicara, spécialisée dans la reconnaissance d’image. L’ARPP a ainsi développé Invenio afin de détecter certaines publicités soupçonnées de manquements.

Les autorités de régulation s’emparent à leur tour de l’intelligence artificielle. C’est notamment le cas de l’ARPP, l’autorité de régulation professionnelle de la publicité. Celle-ci, en partenariat avec la startup Sicara, a mis au point un outil de détection baptisé Invenio (du latin « je trouve »).

La première version de l’application (MVP) intervient ainsi afin de semi-automatiser la détection de certaines infractions en matière de publicité sur Internet. Le prototype cible pour le moment les allégations thérapeutiques trompeuses et la publicité des produits financiers interdits, au format display.

Un gain de temps et d’efficacité dans la détection des manquements

L’autorité précise cependant qu’Invenio « pourra être étendu à d’autres formats et d’autres manquements. » D’un point de vue métier, l’adoption d’un outil basé sur la reconnaissance d’image et de texte vise à contribuer à la conformité des campagnes programmatiques.

L’ARPP note par ailleurs que son utilisation constitue « un gain de temps et d’efficacité » pour son équipe en charge de l’Observatoire des Pratiques Publicitaires Digitales. Le régulateur estime ce gain à plus d’un tiers.

En effet, jusqu’à présent l’identification des manquements s’effectuait manuellement. Désormais, Invenio scanne automatiquement les sites d’une liste paramétrable pour détecter les manquements possibles.

Les algorithmes de détection basés sur de l’image et du texte, selon des modèles pré-entraînés, analysent les contenus et remontent les suspicions de manquements. Un tableau de bord agrège les publicités litigieuses.

L’IA étendue à d’autres formats et manquements de la publicité

Dans un second temps, les cas détectés sont passés en revue par les juristes-conseils de l’ARPP. Ceux-ci valident ou non le manquement signalé par l’intelligence artificielle. Ce processus présente un autre avantage.

L’intervention des juristes dans la démarche permet « l’annotation des données » et « l’amélioration des taux de précisions des modèles algorithmiques mis en œuvre. » L’ARPP fait un premier bilan encourageant avec un taux de précision de 98% sur le texte et de 95% sur les images.

Détection automatique du genre et de l'âge dans la publicité audiovisuelle
Détection automatique du genre et de l’âge dans la publicité audiovisuelle

Sur la base de cette première étape, l’autorité anticipe donc une extension progressive à d’autres formats (marketing d’influence et vidéo) et à d’autres manquements (transparence dans les partenariats marques/influenceurs, secteurs réglementés, etc.).

Pour l’ARPP, Invenio constitue le second prototype en matière l’IA. Le premier portait sur la représentation des genres et de l’âge dans la publicité audiovisuelle. L’outil s’appuyait sur l’analyse automatique dans la publicité TV et VOD. La détection du genre et de l’âge repose sur des modèles de Machine Learning.

A propos de Christophe Auffray 228 Articles
De formation initiale en marketing Web et en économie, je me suis spécialisé par la suite dans la presse B2B consacrée à l'économie numérique et dispose dans ce secteur de 15 ans d'expérience. Spécialiste de la transformation numérique, de l'innovation et des nouveaux business models des entreprises, j'ai développé des compétences dans les domaines du marketing éditorial, de la stratégie éditoriale, de la production de contenus premium et la gestion de sites d'information et d'équipe dans l'univers des médias en ligne et du marketing des solutions innovantes.