L’intelligence artificielle, acteur surprise de Plus belle la vie

L’intelligence artificielle, acteur surprise de Plus belle la vie

Le Covid joue également les trouble-fêtes dans la production audiovisuelle. Pour remplacer une actrice malade, le producteur Newen a fait appel à un spécialiste du deepfake, une technique reposant sur l’intelligence artificielle.

La crise sanitaire provoque confinement et fermeture de magasins. Pourrait-elle aussi mettre un coup d’arrêt à la série fleuve Plus belle la vie ? Une de ses actrices, Malika Alaoui, souffre du Covid. Elle ne pouvait donc pas participer aux tournages.

La société de production du feuilleton lui a cependant trouvé une doublure. Impossible cependant d’abuser les téléspectateurs sans des trucages numériques. Et c’est là qu’intervient l’intelligence artificielle.

10 jours de travail appuyés par l’IA

Comment ? Grâce au recours à une technique désormais bien connue, mais surtout décriée. Le deepfake, c’est de la synthèse d’images basée sur l’intelligence artificielle. Elle consiste ainsi à superposer des fichiers audio et vidéo existants sur d’autres contenus.

Grâce au deepfake, Newen a donc pu calquer des images numériques sur le visage de l’actrice Laura Farrugia, doublure pendant 4 scènes de Plus belle la vie. Le producteur en dévoile les détails auprès du JDD.

Et les téléspectateurs pourraient n’y avoir vu que du feu. Les scènes truquées étaient diffusées à partir du 17 novembre, précise France 3. Elles auront nécessité un travail considérable : 10 jours pour 6 plans.

Le deepfake, outil de trucage numérique

L’intelligence artificielle, ce n’est pas magique, comme l’explique l’auteur de ce deep fake. Ce toulousain, alias French Faker, n’est pas un novice dans ce domaine. Depuis septembre, il collabore avec TF1 pour l’émission C Canteloup (TF1), où l’usage du deep fake y est régulier.

Grâce au trucage permis par l’intelligence artificielle, French Faker va ainsi substituer le visage d’une personne à celui d’une autre. Le machine learning permettra d’exploiter des données existantes pour parfaire l’illusion, ici des vidéos de Malika Alaoui.

Mais le deep fake permet aussi des dérives. Selon une étude de Crime Science, c’est même un des crimes les plus graves permis par l’IA. Pour prévenir la désinformation lors des élections US, Microsoft mettait d’ailleurs au point un logiciel de détection des deepfakes

« Il faudrait qu’une charte du deep fake existe et, idéalement, ne l’utiliser que de manière éthique. Les gens ont besoin des codes visuels pour ne pas que ça devienne une arme » promeut l’expert français French Faker.

A lire également sur MyData

Avec Video Authenticator, Microsoft s’attaque aux deepfakes

Avec Video Authenticator, Microsoft s’attaque aux deepfakes

Pour prévenir la désinformation lors des élections US, Microsoft a mis au point un logiciel de détection des deepfakes : Video Authenticator. Grâce à l’intelligence artificielle, les deepfakes usurpent l’identité d’individus.

A propos de Christophe Auffray 396 Articles
De formation initiale en marketing Web et en économie, je me suis spécialisé par la suite dans la presse B2B consacrée à l'économie numérique et dispose dans ce secteur de 15 ans d'expérience. Spécialiste de la transformation numérique, de l'innovation et des nouveaux business models des entreprises, j'ai développé des compétences dans les domaines du marketing éditorial, de la stratégie éditoriale, de la production de contenus premium et la gestion de sites d'information et d'équipe dans l'univers des médias en ligne et du marketing des solutions innovantes.