L’entrepôt de données dans le cloud de Snowflake en conquête

L’entrepôt de données dans le cloud de Snowflake en conquête

Après son entrée en bourse aux US, l’éditeur Snowflake pèse désormais près de 70 milliards de dollars. En France, sa technologie d’entrepôt de données dans le cloud a conquis de nombreux grands comptes, dont Accor, Monoprix et Cdiscount.

Si l’aventure américaine tourne parfois au cauchemar pour les éditeurs de logiciel européens, ce n’est nullement le cas de Snowflake. En septembre, l’entreprise fondée par deux Français, Benoit Dageville et Thierry Cruane, a réussi une entrée triomphale à la bourse de New York.

Le titre, dont le prix d’introduction était de 120, dépasse à présent les 220 dollars. Sa valorisation atteint ainsi près de 63 milliards de dollars. En début d’année, après sa dernière levée de fonds de 479 millions de dollars, l’éditeur pesait 12,4 milliards.

La Data migre rapidement dans le cloud

Le cœur de business de Snowflake, c’est l’entrepôt de données dans le cloud. Historiquement implanté dans le système d’information des entreprises, le data lake migre progressivement dans le cloud.

Le datawarehouse suit une tendance comparable. Les entreprises souhaitent ainsi unifier leurs données sur des plateformes cloud, souvent publiques comme Azure ou AWS. Snowflake est agnostique en termes de fournisseur.

Plusieurs grands comptes français notamment migrent ainsi leurs entrepôts de données dans le cloud. Le dernier salon Big Data des 14 et 15 septembre a permis d’illustrer cette tendance. Monoprix a ainsi finalisé son projet avec Snowflake. C’est également le cas de Cdiscount.

Toutefois, l’éditeur ne manquait déjà pas de belles références client. Il compte en effet déjà parmi celles-ci Accor, Kiloutou, Betclic ou encore L’Occitane. Le groupe hôtelier dispose aujourd’hui d’une plateforme : « welcome data ».

Accor, Kiloutou, Betclic, L’Occitane, Monoprix, Cdiscount…

Cette dernière lui permet identifier, capter, collecter la « bonne donnée », interne comme externe, structurée et non-structurée.

Cet « environnement donne la capacité de processer, de croiser, d’enrichir, de traiter toutes les données » expliquait  Marc-Olivier Richard, directeur BI & Big Data d’Accor.

Le groupe a pour cela basculé intégralement sur le cloud d’AWS. L’entreprise disposait initialement de trois entrepôts de données, distincts et silotés. Elle les a fusionnés au sein d’un même datawarehouse reposant sur la technologie Snowflake.

Kiloutou suit une trajectoire comparable. L’objectif, lui, reste le même : mieux exploiter les données.

« Notre stratégie est de transformer les données et les informations en avantage business compétitifs, en mettant les données au plus près des métiers. Disposer d’informations fiables en temps-réel, c’est pouvoir proposer le bon matériel au meilleur prix et ainsi, optimiser nos revenus » souligne sa DSI.

A lire également sur MyData

All, programme de transformation Data d'Accor

ALL : la transformation Data d’Accor au service de la fidélité

Face à la concurrence du web, le groupe Accor a lancé un nouveau programme de fidélité : Accor Live Limitless ou ALL. Accor a dû revoir en profondeur sa gestion de la donnée et moderniser ses systèmes.

A propos de Christophe Auffray 349 Articles
De formation initiale en marketing Web et en économie, je me suis spécialisé par la suite dans la presse B2B consacrée à l'économie numérique et dispose dans ce secteur de 15 ans d'expérience. Spécialiste de la transformation numérique, de l'innovation et des nouveaux business models des entreprises, j'ai développé des compétences dans les domaines du marketing éditorial, de la stratégie éditoriale, de la production de contenus premium et la gestion de sites d'information et d'équipe dans l'univers des médias en ligne et du marketing des solutions innovantes.