HSBC adopte les services data et IA dans le cloud d’AWS

HSBC adopte les services data et IA dans le cloud d’AWS

AWS riposte aux accords de Google avec Renault et Deutsche Bank. Dans l’industrie 4.0, Amazon étend son partenariat avec Volkswagen. Mais AWS signe aussi avec HSBC, qui utilisera notamment Amazon Kinesis pour l’analyse de données en temps réel.

Google signait récemment deux partenariats stratégiques dans le cloud et l’intelligence artificielle. Le premier concerne la Deutsche Bank. Quant au second, il rapproche Renault du géant américain. Ces deux contrats illustrent-ils la remontada de Google face au leader du secteur, AWS ?

Amazon n’a en tout cas pas tardé à réagir. Sa filiale Cloud officialise ainsi en juillet deux accords stratégiques, là aussi avec un constructeur auto, Volkswagen, et une banque, HSBC. Un hasard du calendrier ou une stratégie délibérée d’AWS pour tenter d’enrayer la communication de Google ?

Transformation des services bancaires HSBC aux particuliers

Le timing est en tout cas idéal. Dans le secteur bancaire, c’est donc avec HSBC qu’Amazon Web Services signe un accord mondial et pluriannuel. Ce contrat prévoit l’exploitation de services cloud pour les applications clients et la modernisation des applications de son activité Global Wealth & Personal Banking.

Pour HSBC, cette migration dans le cloud a pour but de « stimuler l’innovation, d’automatiser les processus clés et d’optimiser l’efficacité opérationnelle dans toute une gamme de services financiers personnels. »

Et la banque exploitera dans ce cadre différents services Data et intelligence artificielle de la plateforme cloud d’AWS. Cela comprend notamment les bases de données, l’analytics et le machine learning.

HSBC prévoit ainsi de recourir à Amazon Kinesis, avec comme objectif business de « créer une expérience bancaire plus personnalisée et centrée sur le client. » Kinesis est un service d’exploitation des données en temps réel

Amazon Kinesis permet notamment l’intégration de données comme la vidéo, l’audio, les journaux d’applications, les flux de clics sur un site web et les données de télémétrie IoT. Le traitement de ces données intervient notamment pour des usages dans le domaine du machine learning.

HSBC ne précise pas encore quels cas d’application il tirera de l’utilisation de ce service cloud. La banque met principalement l’accent sur l’expérience client. « Notre ambition est de faire en sorte qu’il soit facile, sûr et fiable pour les clients de faire des opérations bancaires avec nous, où qu’ils soient et à tout moment » déclare ainsi son DSI, Dinesh Keswani.

A lire également sur MyData

Comment Renault détecte la fraude digitale pour protéger sa Data marketing

Comment Renault détecte la fraude digitale pour protéger sa Data marketing

Au travers de pilotes menés sur deux pays européens, Renault a pris conscience de son fort niveau d’exposition à la fraude publicitaire sophistiquée sur Internet. Or, cette fraude s’avère coûteuse en termes de budgets publicitaires. Elle dégrade aussi la qualité de la first-party data.

A propos de Christophe Auffray 266 Articles
De formation initiale en marketing Web et en économie, je me suis spécialisé par la suite dans la presse B2B consacrée à l'économie numérique et dispose dans ce secteur de 15 ans d'expérience. Spécialiste de la transformation numérique, de l'innovation et des nouveaux business models des entreprises, j'ai développé des compétences dans les domaines du marketing éditorial, de la stratégie éditoriale, de la production de contenus premium et la gestion de sites d'information et d'équipe dans l'univers des médias en ligne et du marketing des solutions innovantes.