Données commerciales : Amazon accusé de concurrence déloyale

Données commerciales : Amazon accusé de concurrence déloyale

La Commission européenne estime qu’Amazon fausse la concurrence sur le marché de la vente en ligne. Accusé de pratiques anticoncurrentielles, le géant du e-commerce se voit reprocher d’exploiter des données des vendeurs indépendants de sa place de marché.

Le reconfinement découlant de la crise sanitaire relance la polémique autour d’Amazon. La fermeture des commerces non-essentiels profiterait ainsi pleinement au numéro un mondial de la vente sur Internet.

L’image du e-commerçant en souffre. L’action ouverte par la Commission européenne ne devrait pas contribuer à la redorer. Celle-ci estime en effet qu’Amazon est coupable de pratiques anticoncurrentielles.

Un usage systématique des données commerciales

La procédure cible plus particulièrement la propre activité de détail du distributeur. Sur son site, Amazon propose en effet ses propres produits. Or, selon l’enquête de l’UE, la multinationale exploite les données des vendeurs tiers.

Présents sur sa plateforme et vendant aux consommateurs via la marketplace Amazon, ces acteurs seraient pillés. Selon la Commission, Amazon utilise « systématiquement les données commerciales non publiques des vendeurs indépendants » à son bénéfice.

Mais le géant américain se voit aussi reprocher de favoriser les vendeurs clients de ses services internes de logistique et de livraison. Pour la commissaire en charge de la concurrence, des règles s’imposent pour les plateformes « jouant un double rôle et détenant un pouvoir de marché ».

« Les données relatives à l’activité des vendeurs tiers ne devraient pas être utilisées au bénéfice d’Amazon lorsque celle-ci agit en tant que concurrente de ces vendeurs. Les conditions de concurrence sur la plateforme d’Amazon doivent également être équitables » souligne Margrethe Vestager.

Or, au contraire des vendeurs tiers, Amazon dispose d’une masse de données les concernant et donc d’un avantage concurrentiel pour la vente de ses propres produits, concurrents. Nombre d’unités de produits commandées et expédiées, recettes des vendeurs, visites, réclamations des consommateurs… Amazon collecte des données capitales.

Seconde enquête sur le label Prime et la boite d’achat Amazon

Si Amazon défend en principe à ses collaborateurs d’exploiter ces données, la réalité opérationnelle serait bien différente. D’après ses conclusions, la Commission constate que les données « sont à la disposition des salariés » de l’activité de vente au détail.

Ainsi, les données des vendeurs tiers « aboutissent directement dans les systèmes automatisés de cette activité ». Celle-ci a ainsi le loisir de les utiliser pour calibrer les offres de détail d’Amazon et ses décisions commerciales stratégiques. Or, une telle pratique s’effectue « au détriment des autres vendeurs de la place de marché ».

« Cela permet par exemple à Amazon de concentrer ses offres sur les produits qui se vendent le mieux dans les différentes catégories et d’ajuster ses offres en fonction des données non publiques des vendeurs concurrents » conclut l’UE.

A noter que la Commission annonce par ailleurs l’ouverture d’une seconde enquête. Celle-ci vise à présent les pratiques d’Amazon en ce qui concerne sa «boîte d’achat» («Buy Box») et le label Prime. L’Europe souhaite notamment déterminer si ces fonctions débouchent sur un traitement préférentiel.

A lire également sur MyData

Amazon déploie un assistant IA pour la distanciation dans ses entrepôts

Amazon déploie un assistant IA pour la distanciation dans ses entrepôts

Critiqué par des salariés et même condamné en justice pour une protection insuffisante de ses salariés durant la pandémie, Amazon déploie une solution technologique. Un assistant exploite l’intelligence artificielle pour alerter les salariés sur le respect de la distanciation sociale.

A propos de Christophe Auffray 396 Articles
De formation initiale en marketing Web et en économie, je me suis spécialisé par la suite dans la presse B2B consacrée à l'économie numérique et dispose dans ce secteur de 15 ans d'expérience. Spécialiste de la transformation numérique, de l'innovation et des nouveaux business models des entreprises, j'ai développé des compétences dans les domaines du marketing éditorial, de la stratégie éditoriale, de la production de contenus premium et la gestion de sites d'information et d'équipe dans l'univers des médias en ligne et du marketing des solutions innovantes.