Des chercheurs confient à l’IA la création d’une pièce de théâtre

Des chercheurs confient à l’IA la création d’une pièce de théâtre

En exploitant le générateur de langage GPT-2 d’OpenAI, une équipe de recherche développe une modèle d’intelligence artificielle capable d’écrire une pièce de théâtre. La première est prévue pour janvier 2021.

L’intelligence artificielle trouve également des applications dans le domaine artistique, comme par exemple la musique. Une équipe de recherche s’efforce quant à elle d’exploiter ces technologies pour créer une pièce de théâtre.

L’ambition : finaliser un script en septembre pour une première représentation par des acteurs professionnels dès janvier 2021. Pour relever ce défi, les chercheurs sont partis d’un modèle pré-entraîné, GPT-2, développé au sein du consortium OpenAI, fondé notamment par Elon Musk. Le principe consiste à nourrir la machine en entrée avec les prémices d’un texte.

Une écriture théâtrale par l’IA, mais assistée par l’homme

Toutefois, plus le texte demandé est long et plus celui-ci tend à comporter des incohérences. Pour y remédier, le projet scinde donc l’écriture de la pièce en plusieurs sous-parties. Dans un premier temps, les chercheurs s’appuient uniquement sur le générateur initial, sans apprentissage supplémentaire.

« Lorsque nous avons fourni à GPT-2 une configuration de scène et quelques lignes du script de la pièce, il a généré d’autres lignes dans le même style et en se concentrant sur le sujet du morceau de script d’entrée » détaille le directeur du projet, Rudolf Rosa.

« Nous pouvons ainsi utiliser le grand modèle GPT-2 entrainé pendant très longtemps sur de très gros textes, que nous ne pouvions pas nous permettre d’entraîner sur notre matériel. Seules les plus grandes entreprises technologiques peuvent réaliser aujourd’hui l’apprentissage de tels modèles » précise-t-il.

Toutefois, cette absence d’intervention sur l’apprentissage du modèle comporte des limites. Les experts en IA prévoient donc dans un second temps de personnaliser GPT-2 en l’entraînant plus spécifiquement sur des textes de théâtre.

Cette approche devrait ainsi déboucher sur un script amélioré par rapport à la version initiale. Par ailleurs, ces travaux d’écriture n’exclut pas totalement l’humain. « Dans notre travail, nous essayons d’être très explicites sur ce que fait la machine et sur ce que fait l’homme, en faisant de leur coopération une partie intégrante de la conception du système » note Rosa.

A lire également sur MyData

Le générateur de langage GPT-3 d’OpenAI fait le buzz

Le générateur de langage GPT-3 d’OpenAI fait le buzz

Le modèle de prédiction linguistique de troisième génération, alias GPT-3, réussit son lancement médiatique. Le modèle d’OpenAI impressionne par sa taille et ses capacités, mais aussi par ses biais.

A propos de Christophe Auffray 318 Articles
De formation initiale en marketing Web et en économie, je me suis spécialisé par la suite dans la presse B2B consacrée à l'économie numérique et dispose dans ce secteur de 15 ans d'expérience. Spécialiste de la transformation numérique, de l'innovation et des nouveaux business models des entreprises, j'ai développé des compétences dans les domaines du marketing éditorial, de la stratégie éditoriale, de la production de contenus premium et la gestion de sites d'information et d'équipe dans l'univers des médias en ligne et du marketing des solutions innovantes.