Data du jour : 40.000 médecins pratiquent la téléconsultation

Des opinions majoritairement favorables sur la télémédecine

Rejetée par 35% des médecins en janvier, la téléconsultation est désormais mieux acceptée des praticiens. Selon l’Assurance maladie, 40.000 médecins, dont 30.000 généralistes, ont aujourd’hui recours à la téléconsultation.

Fin avril, le service en ligne Doctolib indiquait avoir enregistré 2,5 millions de téléconsultations. Si avec le déconfinement, l’usage a diminué, il reste cependant significatif d’après l’Assurance maladie. Celle-ci estime le nombre de téléconsultations à 650.000 entre le 18 et le 31 mai.

Ce chiffre a donc été pratiquement divisé par deux en l’espace d’un mois. Au cours de la période précédente, ce sont 1,1 million d’actes médicaux à distance qui étaient ainsi réalisés en France. La baisse est donc significative.

Des retours « très positifs » des médecins

Pour le directeur de l’Assurance maladie, Nicolas Revel, la crise du Covid-19 a cependant eu pour effet de bousculer les habitudes des médecins. Certains restaient jusqu’à présent frileux à l’égard de la téléconsultation.

« Nous avons eu des retours très positifs de la part des médecins. Avant le confinement, 5 000 se servaient de cet outil. Aujourd’hui, ils sont 40 000, dont 30 000 généralistes. La plupart continueront » déclare-t-il au JDD.

D’après un sondage Odoxa publié en début d’année, la télémédecine (englobant d’autres pratiques que la téléconsultation) suscite quelques réserves, chez les patients comme chez les professionnels. Si elle est perçue comme un gain de temps, la télémédecine laisse craindre dans le même temps une déshumanisation de la relation.

Un  remboursement à 100% qui favorise la téléconsultation

En ce qui concerne la téléconsultation elle-même, 56% de médecins et infirmiers jugent sa pratique bénéfique à la qualité des soins. Pour autant, ils étaient en janvier 47% à souhaiter eux-mêmes y avoir recours.

Les praticiens ne constituent cependant pas le premier obstacle au développement de la consultation à distance. A l’échelle des Français dans leur ensemble, 45% considèrent la téléconsultation profitable à la qualité des soins. Et 39% accepteraient d’y recourir.

Les professionnels de santé ont cependant un rôle prépondérant à jouer dans son adoption. Odoxa relevait que seulement un sur deux (51%) considère la téléconsultation comme inscrite dans leurs pratiques.

Mais l’Etat est lui aussi artisan de son développement. La multiplication des téléconsultations au cours des derniers mois tient ainsi en partie à l’allégement des conditions d’accès. En début de crise sanitaire, le ministère de la Santé s’engageait en outre à une prise en charge à 100% des actes médicaux à distance (contre 70% auparavant).

A lire également sur MyData

IA dans la santé : avis des médecins et des patients

Intelligence artificielle de santé : patients et médecins encore indécis

Le décalage est net entre la perception des patients et la réalité des professionnels de santé en matière d’IA. Les patients surestiment la place de l’intelligence artificielle dans les pratiques médicales. Mais les patients et les médecins sont tout aussi indécis sur les risques et les bénéfices.

A propos de Christophe Auffray 228 Articles
De formation initiale en marketing Web et en économie, je me suis spécialisé par la suite dans la presse B2B consacrée à l'économie numérique et dispose dans ce secteur de 15 ans d'expérience. Spécialiste de la transformation numérique, de l'innovation et des nouveaux business models des entreprises, j'ai développé des compétences dans les domaines du marketing éditorial, de la stratégie éditoriale, de la production de contenus premium et la gestion de sites d'information et d'équipe dans l'univers des médias en ligne et du marketing des solutions innovantes.