Data du jour : 100% de croissance dans l’e-commerce pour Fnac-Darty

Résultat du premier trimestre 2020 de Fnac-Darty

Le modèle omnicanal de Fnac-Darty lui a permis d’atténuer en partie la fermeture de l’ensemble de ses magasins physiques. Fin mars, l’enseigne a enregistré une croissance de plus de 100% de ses ventes e-commerce.

Comme d’autres enseignes, le confinement a plombé l’activité de Fnac-Darty. L’entreprise a été contrainte de fermer la quasi-totalité de ses magasins à partir de la mi-mars. En conséquence, son chiffre d’affaires a chuté d’environ 30% au cours du mois.

Cette baisse affecte l’ensemble de l’activité du groupe durant le premier trimestre. Sur les trois premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires a reculé de 7,9% à 1,49 milliard d’euros. En ne tenant compte que de février et mars, Fnac-Darty enregistrait une hausse de 2,8%.

Doublement des ventes en ligne du 16 au 31 mars

L’épidémie de Covid-19 a donc inversé la tendance. L’enseigne met cependant en avant son positionnement dans le digital. Ses services e-commerce lui permettent de compenser en partie l’arrêt de la vente physique, et d’encaisser le pic de commandes.

L’entreprise annonce en effet un doublement des ventes sur Internet durant les 15 derniers jours de mars (et début avril), soit après la mise en place du confinement. Cela représente donc une croissance sur un an de plus de 100%

Sur l’ensemble du trimestre, l’e-commerce, qui représentait déjà 20% du CA, a progressé de 19%. Fnac-Darty souligne que ses plateformes digitales sont « dimensionnées pour supporter de très fortes sollicitations. »

Le distributeur a néanmoins dû faire évoluer sa chaine logistique pour traiter un nombre élevé de commandes dans un contexte sanitaire contraignant. « Les approvisionnements sont maintenant exclusivement redirigés vers le stock central du Groupe, pour donner des capacités aux plateformes e-commerce » précise ainsi la direction.

Prêt garanti par l’Etat de 500 millions d’euros

Pour soutenir le transfert des ventes des boutiques sur Internet, l’entreprise a également renoncé à la facturation de la livraison. La gratuité de la livraison à domicile concerne désormais les commandes supérieures à 20 euros auprès de la Fnac et Darty.

A noter par ailleurs que 80% des salariés français de l’entreprise sont en chômage partiel depuis le 16 mars. Crise oblige, l’enseigne de distribution a souscrit un prêt de 500 millions d’euros. Elle a pour cela profité du dispositif de prêt garanti de l’Etat.

En contrepartie, l’entreprise a renoncé à verser un dividende et à procéder à des rachats d’actions en 2020. La rémunération du président et directeur général sera en outre réduite de 25% pendant toute la période de chômage partiel. Des baisses de rémunération sont aussi annoncées pour les membres du conseil d’administration et du comité exécutif sur 2020.

A propos de Christophe Auffray 318 Articles
De formation initiale en marketing Web et en économie, je me suis spécialisé par la suite dans la presse B2B consacrée à l'économie numérique et dispose dans ce secteur de 15 ans d'expérience. Spécialiste de la transformation numérique, de l'innovation et des nouveaux business models des entreprises, j'ai développé des compétences dans les domaines du marketing éditorial, de la stratégie éditoriale, de la production de contenus premium et la gestion de sites d'information et d'équipe dans l'univers des médias en ligne et du marketing des solutions innovantes.