Avec Prometheus, le contrôle de la bourse Suisse s’appuie sur l’IA

Avec Prometheus, le contrôle de la bourse Suisse s’appuie sur l’IA

La détection des délits d’initiés sur la bourse suisse exploite désormais l’intelligence artificielle et le big data. En 2021, Promotheus entrera ainsi en service pour contrôler les transactions. Un premier module, « Insider Trading », est en production.

Prometheus, c’est le nom donné à la future plateforme technologique déployée pour la bourse suisse, le Swiss Stock Exchange. Celle-ci vise à renforcer la surveillance des transactions financières sur la place boursière.

Et pour assurer ce contrôle, celle-ci s’appuie sur les services de SIX Exchange Regulation (SER). Dans ce cadre, l’entreprise développe un nouvel outil basé sur l’intelligence artificielle, le machine learning et le big data.

Des analyses plus rapides et granulaires sur les transactions

Prometheus doit ainsi remplacer progressivement le logiciel actuel de surveillance du négoce. La finalisation de la plateforme n’interviendra cependant pas avant le premier semestre de l’année prochaine. Un premier module est toutefois opérationnel depuis septembre.

Baptisé « Insider Trading », il porte sur la détection des délits d’initiés. Il permet aux préposés à la surveillance du négoce de SER des analyses plus rapides et granulaires d’un volume de transactions plus large.

La seconde brique de Prometheus, «Market Manipulation», est donc encore en cours de développement. Sa livraison interviendra au premier semestre 2021. La solution permettra donc d’analyser « encore plus de données, de manière plus rapide et plus poussée » souligne Christian Müller, responsable Surveillance pour SIX.

Le projet fait l’objet d’un partenariat avec la filiale suisse de PwC depuis le dernier trimestre 2019. La mise en production intervient donc rapidement. « Dès le début, le Time-to -Market a été un critère important. Nous voulions non seulement créer une application innovante et efficace, mais aussi aller vite » insiste le cadre de la société.

Le recours à l’intelligence artificielle est permis par l’entrée en vigueur d’un nouveau dispositif réglementaire dans le cadre de la loi sur l’infrastructure des marchés financiers (LIMF). Ainsi, l’organe de surveillance dispose d’informations complémentaires sur les ayant droits économiques d’une transaction. Les données commerciales peuvent dès lors être liées aux données de transaction.

A lire également sur MyData

Avec Ninja, le fonds Jolt Capital assiste ses investissements par l’IA

Avec Ninja, le fonds Jolt Capital assiste ses investissements par l’IA

L’intelligence artificielle intervient au sein de l’activité de Private Equity du fonds indépendant Jolt Capital dans les décisions d’investissement. Le service Ninja est désormais exploité dans tous les domaines pour le profilage des sociétés.

A propos de Christophe Auffray 349 Articles
De formation initiale en marketing Web et en économie, je me suis spécialisé par la suite dans la presse B2B consacrée à l'économie numérique et dispose dans ce secteur de 15 ans d'expérience. Spécialiste de la transformation numérique, de l'innovation et des nouveaux business models des entreprises, j'ai développé des compétences dans les domaines du marketing éditorial, de la stratégie éditoriale, de la production de contenus premium et la gestion de sites d'information et d'équipe dans l'univers des médias en ligne et du marketing des solutions innovantes.