Avec BlackBox, Monoprix se décline en magasin autonome

Avec BlackBox, Monoprix se décline en magasin autonome

18 m², accessible 24h/24 et 7 jours sur 7, BlackBox est le nouveau format de boutique de la marque Monoprix, groupe Casino. Autonome, ce magasin exploite capteurs et intelligence artificielle pour commercialiser des produits du quotidien et de snacking.

Le concept de magasins autonome d’Amazon, Amazon Go, donne des idées aux startups et aux enseignes de la distribution. C’est ainsi au tour du groupe Casino de lancer sa propre déclinaison avec BlackBox.

BlackBox, c’est donc un conteneur de 18m2 totalement autonome. Ouvert en 24h/24 et 7j/7, il propose à la vente 300 références produit. Des « essentiels du quotidien et de snacking » selon Casino.

Des capteurs de poids pour l’identification des produits

« Un magasin utile pour des courses d’appoint ou pour un repas sur le pouce » précise encore l’enseigne, qui annonce une implantation en zone ouverte au public en fin d’année. Le premier exemplaire de la BlackBox est pour le moment situé à Clichy, au pied du siège de Monoprix.

Contrairement à Amazon Go, ou encore à Boxy de la startup française Storelift, l’enseigne embarque moins de technologies. La boutique n’est ainsi pas bardée de capteurs, et en particulier des caméras couplées à des solutions d’IA de computer vision. Un choix qui permet d’éviter les contraintes réglementaires du RGPD.

Pour identifier les produits du panier, BlackBox s’appuie sur des capteurs dans les rayons. Grâce à la technologie de la startup Shekel Brainweigh, chaque article est identifié par son poids. En prenant un produit en rayon, il s’ajoute automatiquement au panier d’achat. Casino revendique un taux d’erreur inférieur à 1%.

Accès facilité grâce à une simple carte bancaire

Attention cependant à ne pas faire tomber un article ou à le replacer en rayon ensuite. Le système considérera en effet qu’il est acheté et le facturera à la sortie. « Le système doit alors faire l’objet d’une réinitialisation » constate l’Usine Digitale lors de son reportage.

Autre différence entre Amazon Go et BlackBox, l’absence d’application. Pour accéder à la boutique, le consommateur présente sa carte bancaire ou son smartphone s’il veut régler avec Apple Pay ou Google Pay.

Seul un client à la fois peut donc entrer dans la boutique Monop’ pour un parcours d’achat qui en moyenne ne dépasse pas la minute. A la sortie, un écran tactile récapitule le contenu du panier. Il ne reste plus qu’à valider sa commande et à saisir une adresse email pour recevoir sa facture.

Implantation dans les zones de flux

L’approvisionnement s’effectue depuis un magasin Monoprix à proximité. Pour l’enseigne, BlackBox ne présente pas de risques de cannibalisation. Le concept pourrait contribuer en outre à la segmentation d’un magasin existant, avec des heures d’ouverture distinctes.

Pour les futures implantations de cette boutique autonome, Casino cible les zones de flux (aéroports, gares, écoles, universités et hôpitaux). La crise sanitaire ne favorise toutefois pas la fréquentation de ces espaces à l’heure actuelle.

C’est néanmoins une différence notable par rapport à Boxy. La startup privilégie, elle, une installation en périphérie. Storelift souhaite ainsi équiper les lieux mal desservis actuellement par le commerce de proximité traditionnel.  

A lire également sur MyData

Boxy, le magasin de proximité automatisé grâce à l’IA

Boxy, le magasin de proximité automatisé grâce à l’IA

La startup française Storelift développe ses magasins autonomes Boxy. Sous la forme d’un container d’une dizaine de mètres carrés, la boutique automatisée embarque des technologies d’intelligence artificielle.

A propos de Christophe Auffray 353 Articles
De formation initiale en marketing Web et en économie, je me suis spécialisé par la suite dans la presse B2B consacrée à l'économie numérique et dispose dans ce secteur de 15 ans d'expérience. Spécialiste de la transformation numérique, de l'innovation et des nouveaux business models des entreprises, j'ai développé des compétences dans les domaines du marketing éditorial, de la stratégie éditoriale, de la production de contenus premium et la gestion de sites d'information et d'équipe dans l'univers des médias en ligne et du marketing des solutions innovantes.