Android Lockbox : le programme Data controversé de Google

Android Lockbox : le programme Data controversé de Google

Grâce à Android, Google dispose d’un avantage (déloyal ?) sur les applications mobiles concurrentes, dont il connaît les données d’usage. Et la firme ne se prive pas de l’exploiter au travers d’un programme interne baptisé Android Lockbox.

Stores d’applications mobiles et marketplaces e-commerce, des moteurs d’abus de position dominante ? Amazon est ainsi soupçonné d’exploiter les données des vendeurs tiers pour lancer de nouveaux produits distributeur.

Google, quant à lui, dispose grâce au Play Store et Android d’une masse de données sur l’usage des applications mobiles, y compris de ses concurrents directs. La firme, déjà condamnée pour abus de position dominante, ne se priverait d’ailleurs pas d’exploiter ces informations.

Des données exploitées par YouTube face à TikTok

C’est ce que révèle une enquête de The Information. En interne, ce programme dispose même d’un nom : Android Lockbox. Propriétaire du système d’exploitation Android, présent sur 80% des smartphones dans le monde, Google dispose d’un atout concurrentiel inégalable.

Lors du lancement de YouTube en Inde, face au grand rival TikTok, les équipes de la firme ont pu ainsi puiser dans ces données d’usage des différentes applis concurrentes dans le pays. Ces données permettent directement à Google de développer ses services et de cibler ses audiences.

Cette pratique au sein du géant californien serait en vigueur depuis 2013. Android Lockbox pose plus que jamais la question de la concurrence. Ces données fournissent aux équipes de Google une vision très précise des usages.

Google sait par exemple la fréquence d’ouverture des applications et la durée de leur utilisation. Ses ingénieurs peuvent aussi agréger des données de localisation pour suivre l’utilisation sur des zones géographiques définies.

Certes, Google fournit aux développeurs tiers l’accès à des données comparables, ou presque. Ces derniers collectent des données uniquement sur les terminaux où leurs propres applications sont installées, et après recueil du consentement. Google dispose lui de données sur l’ensemble des terminaux Android.

Selon The Information, le projet Lockbox est partie intégrante de Google Mobile Services, le logiciel système préinstallé sur Android. D’après des documents, Lockbox est un « service qui collecte des données sensibles des utilisateurs d’Android », accessibles « à toutes les équipes de Google. »

A lire également sur MyData

Plainte contre Google devant la Cnil pour le tracking publicitaire sous Android

Avec Android, Google s’arroge le contrôle des données utilisateur

Google n’en a pas fini avec les accusations de violation du RGPD. L’association de protection de la vie privée noyb.eu a déposé plainte devant la Cnil autrichienne. La firme est accusée d’imposer un suivi des données des utilisateurs d’Android via un identifiant unique.

A propos de Christophe Auffray 433 Articles
De formation initiale en marketing Web et en économie, je me suis spécialisé par la suite dans la presse B2B consacrée à l'économie numérique et dispose dans ce secteur de 15 ans d'expérience. Spécialiste de la transformation numérique, de l'innovation et des nouveaux business models des entreprises, j'ai développé des compétences dans les domaines du marketing éditorial, de la stratégie éditoriale, de la production de contenus premium et la gestion de sites d'information et d'équipe dans l'univers des médias en ligne et du marketing des solutions innovantes.