75% des petites entreprises contraintes d’accélérer sur le numérique : data du jour

75% des petites entreprises contraintes d’accélérer sur le numérique : data du jour

Le Covid-19 accroît le fossé numérique pour les petites entreprises. Pour réagir, ces dernières doivent accélérer leur transformation numérique, notamment en investissant dans le travail à distance.

La transformation numérique de l’Etat et des entreprises représente un volet majeur du plan de relance français. Le gouvernement prévoit ainsi d’allouer 2,3 milliards d’euros à ces projets. Pour les TPE, PME et ETI, 385 millions d’euros de financements sont ainsi inscrits dans le plan.

Cet argent ne sera pas de trop pour les petites entreprises françaises. D’après une étude IDC pour Cisco, « la numérisation n’est plus une option, mais une question de survie ». Ainsi, la crise sanitaire aurait contribué à creuser « davantage le fossé numérique sur le marché. »

59% d’entreprises françaises peu matures sur le digital

Ces sociétés sont donc contraintes désormais d’accélérer leur transformation numérique. Elles prévoient d’ailleurs au cours des 18 prochains mois d’investir dans le travail à distance (32%). Le développement de solutions numériques (27%) figure aussi sur leur feuille de route.

Le cabinet estime ainsi que les petites entreprises pourraient contribuer d’ici 2024 à une hausse du PIB français de 175 milliards d’euros. Le chantier de transformation est en effet conséquent. IDC estime que 59% de ses sociétés ne dépassent pas le 2e stade de maturité (observateurs).

21% d’entre elles afficheraient une maturité supérieure en se situant en phase 3 (challengers). La France ne ferait cependant pas office de mauvais élève parmi les nations. En moyenne, respectivement 50% des entreprises dans le monde se classent au stade 2 de maturité numérique.

20% relèveraient de la phase 3. Néanmoins, les entreprises françaises se montrent assez pessimistes sur leur situation. Seules 12% se jugent « prospères » et se revendiquent « agiles et résilientes ». En revanche, 29% se déclarent toujours en « mode survie ». Et pour 50%, la priorité est donc la croissance ou la restructuration.

Priorité au télétravail et au e-commerce

Accélérer leur transformation numérique doit donc participer à ces objectifs. Mais comme le souligne Christine Bertolus de Cisco France, les obstacles ne manquent pas. Les « petites entreprises sont confrontées à de nombreux défis comme la pénurie de talents numériques ou encore le manque de budget » note-t-elle.

Dans ce contexte de crise, des priorités se dessinent. Il s’agit notamment du travail à distance (32%). Vient ensuite le développement ou la création de solutions numériques (27 %). Les petites entreprises souhaitent également développer la vente en ligne (26%). 26% prévoient en outre de mettre en place une stratégie numérique.

L’Etat français remet au goût du jour la planification. Les entreprises devraient en faire autant. IDC leur recommande notamment de développer une feuille de route technologique sur trois ans. Le cabinet encourage aussi à identifier les technologies dans lesquelles investir.

Le cabinet juge ainsi nécessaire de mettre l’accent sur « le développement des collaborateurs à distance, une plateforme de e-commerce sécurisée et un réseau avec une solide sécurité. » Pour des raisons de trésorerie et de budget, les entreprises peuvent combiner différents modes de financement. Cela passera par exemple par le leasing et l’acquisition d’équipements reconditionnés.

A propos de Christophe Auffray 396 Articles
De formation initiale en marketing Web et en économie, je me suis spécialisé par la suite dans la presse B2B consacrée à l'économie numérique et dispose dans ce secteur de 15 ans d'expérience. Spécialiste de la transformation numérique, de l'innovation et des nouveaux business models des entreprises, j'ai développé des compétences dans les domaines du marketing éditorial, de la stratégie éditoriale, de la production de contenus premium et la gestion de sites d'information et d'équipe dans l'univers des médias en ligne et du marketing des solutions innovantes.