320 millions d’enceintes connectées dans le monde : data du jour

Le marché des enceintes connectées ne connaît pas la crise. En 2020, la base installée de ces terminaux atteindra 320 millions d’unités. Elle devrait même doubler d’ici 2024, estime Canalys. En 2021, la croissance mondiale sera elle de 21%.

Interfaces vocales et enceintes connectées résistent bien à la crise. Sur ce marché règnent cependant les géants mondiaux des technologies, dont Google et Amazon. Cela explique notamment l’abandon en France de Djingo par Orange.

L’échec de l’opérateur français ne traduit pas cependant un ralentissement du marché. Selon Canalys, les perspectives sont mêmes encourageantes. Le cabinet prévoit pour 2021 une croissance des livraisons d’enceintes connectées de 21% à 163 millions d’unités.

Concurrence vive sur les enceintes à 99 dollars

Canalys observe une amélioration des terminaux, qui va au-delà « de la simplicité de ce form factor ». Or ces évolutions présentent l’avantage pour les constructeurs d’être minimes en termes de coûts.  

« Amazon et Google s’efforcent de susciter l’intérêt en brisant le moule des haut-parleurs, chacun prenant des voies de conception différentes visant à obtenir des améliorations de la qualité sonore, non seulement par des modifications du design physique, mais aussi par l’introduction d’éléments supplémentaires de calcul audio. À l’avenir, l’expérience d’écoute d’un client sera de plus en plus adaptable et pilotée par l’IA » note Jason Low, directeur de recherche.

Du côté d’Apple, la concurrence est rude. La firme de Cupertino doit toujours faire ses preuves et convaincre les clients. La marque lançait récemment un HomePod mini à un prix plus abordable. Toutefois, les produits rivaux offrent moins de compromis en termes de taille. Surtout, leurs assistants personnels sont perçus comme plus intelligents que Siri.

640 millions d’enceintes connectées en service en 2024

Pour les différents fabricants d’enceintes connectées, les perspectives pour les prochaines années sont quoi qu’il en soit positives. Canalys estime que la base installée de terminaux doublera d’ici 2024. A cette date, elle pourrait atteindre 640 millions d’enceintes.

Il sera cependant difficile pour des nouveaux entrants d’émerger sur ce marché globalisé. Rapidité de réponse, compétences ou applications, et tâches concrètes permises par les assistants personnels sont des clés indispensables à l’adoption.

Or, les fournisseurs de plateformes doivent disposer des « ressources et des modèles commerciaux nécessaires pour soutenir de tels efforts ». Mais il leur faut toujours aussi étendre leur écosystème de partenaires.

Cet écosystème doit impliquer développeurs tiers, vendeurs de matériel et fournisseurs de services. « Il est crucial que les partenaires de l’écosystème soient très attentifs aux résultats obtenus par les fournisseurs de plateformes, tout en ayant le sens aigu de la découverte de nouveaux cas d’utilisation, car les utilisateurs changent leurs habitudes dans le cadre de la pandémie actuelle » insiste Jason Low.

A propos de Christophe Auffray 396 Articles
De formation initiale en marketing Web et en économie, je me suis spécialisé par la suite dans la presse B2B consacrée à l'économie numérique et dispose dans ce secteur de 15 ans d'expérience. Spécialiste de la transformation numérique, de l'innovation et des nouveaux business models des entreprises, j'ai développé des compétences dans les domaines du marketing éditorial, de la stratégie éditoriale, de la production de contenus premium et la gestion de sites d'information et d'équipe dans l'univers des médias en ligne et du marketing des solutions innovantes.