16 millions de $ pour le machine learning et l’IA dans l’énergie

16 millions de $ pour le machine learning et l’IA dans l’énergie

Le ministère américain de l’énergie (DoE) financera à hauteur de 16 millions de dollars des projets de recherche en machine learning et en intelligence artificielle. L’objectif est notamment de développer des outils de décision en temps réel.

Fin août, les Etats-Unis annonçaient un plan d’investissement d’un milliard de dollars pour l’intelligence artificielle. Dans le secteur de l’énergie, l’IA est également perçue comme un domaine de recherche critique.

Le Département de l’Energie, le DoE, annonce ainsi la mobilisation d’un fonds de 16 millions de dollars. Ces financements contribueront à des travaux de recherche en machine learning et intelligence artificielle pour ce secteur.

De l’IA pour la gestion de processus complexes

Le fonds permettra de financer des projets dans deux domaines principaux. Le premier porte sur le développement du ML et de l’IA pour la modélisation prédictive et la simulation pour la recherche en sciences physiques.

La deuxième série de projets se concentre sur la recherche fondamentale en ML et IA pour « l’aide à la décision ». L’IA doit ainsi intervenir dans la gestion de processus complexes et permettre des décisions en temps réel.

Les projets sont pilotés par des universités et de laboratoires nationaux du ministère de l’énergie. La liste est d’ores et déjà arrêtée, comme la répartition des financements. Ainsi, cinq projets de modélisation et de simulation percevront 3 millions de dollars sur deux ans.

« Nous faisons d’énormes progrès dans l’adaptation de l’apprentissage machine et de l’intelligence artificielle à un large éventail de défis scientifiques et opérationnels » souligne le directeur du bureau des sciences du DOE, Chris Fall.

« Ces projets renforceront le ML et l’IA en tant qu’outils à la fois pour l’investigation scientifique et pour la gestion de processus complexes » ajoute-t-il encore.

A lire également sur MyData

Optimisation des calculs en fonction de la disponibilité des énergies durables
Crédit image : Google

Google aligne l’activité de ses centres de données sur les énergies vertes via l’IA

Pour réduire la consommation d’énergies carbonées par ses centres de données, Google a développé une plate-forme de calcul intelligent du carbone. Grâce à des modèles prédictifs, il planifie ainsi ses calculs en fonction de la production d’énergies vertes durant la journée.

A propos de Christophe Auffray 318 Articles
De formation initiale en marketing Web et en économie, je me suis spécialisé par la suite dans la presse B2B consacrée à l'économie numérique et dispose dans ce secteur de 15 ans d'expérience. Spécialiste de la transformation numérique, de l'innovation et des nouveaux business models des entreprises, j'ai développé des compétences dans les domaines du marketing éditorial, de la stratégie éditoriale, de la production de contenus premium et la gestion de sites d'information et d'équipe dans l'univers des médias en ligne et du marketing des solutions innovantes.